Pano 360 : la mosquée Kalon à Boukhara

Quand on parle de l’Ouzbékistan et de la route de la soie, c’est généralement Samarcande qui décroche la première marche du podium. Mais pour le visiteur contemporain, Boukhara a gardé bien plus de charme. La vieille ville y est calme et paisible. Au milieu de ses vestiges relativement bien préservés (et restaurés), l’esprit peut encore s’imaginer être au coeur de cette citée légendaire, cette ville étape de la route de la soie. C’est donc l’endroit rêvé pour à nouveau vous emmener tourner, tourner, tourner !

Mais tout d’abord, pour ajouter un peu plus de rêve à ce mythe et pour faire couleur locale, ne dites pas « Boukara » mais « Bourrrara », en roulant de premier r un peu comme un j en espagnol. Les caravanes de chameaux qui remplissent votre imaginaire n’en seront que plus belles.

Assis sur les marches devant la mosquée Kalon, je vaque à un de mes plus grands plaisirs en voyage, ne rien faire si ce n’est admirer ce qui m’entoure. À ma droite, le minaret de la mosquée Kalon, fier et majestueux, à ma gauche, un vendeur de vieux chapeaux et autres médailles de l’ex-armée soviétique pour les touristes. Car oui, Boukhara et la route de la soie tiennent de la légende, mais l’URSS tout autant. Une légende juste un peu moins glamour sans doute. Enfin, devant moi, la medersa Mir-i-Arab dont le portail et les deux dômes turquoise resplendissent sous les rayons du soleil couchant.

Un de mes plus grands plaisirs en voyage, ne rien faire si ce n’est admirer ce qui m’entoure

La mosquée se visite, mais pas la medersa qui est encore en activité. Son lourd portail en bois massif reste quelquefois à demi ouvert. Les visiteurs les plus hardis, ou les plus curieux, s’en approchent et se risquent à un regard à l’intérieur. Mais le gardien est assez acariâtre et cet héroïsme soudain est souvent rapidement battu en brèche.

Une fois le soleil couché, la chaleur s’estompe et le vent se lève sur Boukhara. Sur la place, des gamins viennent parfois jouer au foot. Ça peut sembler incongru, voir même tenir du sacrilège, une partie de foot au milieu de ces splendeurs. Mais ainsi va la vie, les gamins aiment jouer au foot, avec un ballon qui le plus souvent n’en ont jamais vraiment été un. La seule différence par rapport à il y a cinq ou dix ans, c’est que quand ils me demandent ma nationalité, ils ne répondent plus « ah France, Zinédine Zidane, very good, muslim ! ». Le roi n’est plus, et moi qui ne connais rien au foot, je n’ai plus besoin d’apprendre les noms des joueurs de l’équipe de France, car cette équipe ne fait plus rêver grand monde, alors que ces dômes turquoise, si. Je reviendrai ici chaque soir durant les quatre jours que je passerai à Boukhara.

Pour profiter pleinement du panorama, cliquez sur l'icône plein écran (4 flèches) et déplacez-vous avec la souris tout en maintenant le bouton gauche enfoncé.

Vous avez été nombreux à me demander comment je faisais mes panoramiques à 360°. Alors j’ai pensé à vous et vous ai concocté sur le blog Travelplugin un tutoriel détaillé pour créer un panoramique 360 pour votre blog de voyage. Ce tutoriel prend pour exemple ce panoramique de Boukhara et vous explique tout, la prise de vue, le montage et jusqu’à l’insertion dans votre blog, ou, si vous n’avez pas de blog, tout simplement pour les admirer chez vous.

Tu aimes One Chaï ?

Alors aime aussi la page Facebook s'te plaît 😍

Merci d'avance ...

Tais-toi, je l'aime déjà ➪

Merci !

Laurent Claudel

À propos de Laurent

Attiré par les destinations moins courues, en recherche perpétuelle du Kiffistan, je partage ici ma passion du voyage. J'essaye désespérément de me prendre très au sérieux, mais à ce jour, c'est un échec cuisant. Pour en savoir plus sur ce blog, c'est ici.

Une dose régulière de One Chaï ?

Les nouveaux articles directement dans ta boite mail environ chaque 2 semaines.

Un chaï, ça soigne tout, c'est garanti zéro spam et zéro frais de port 😉