Soudan

Pourquoi faudrait-il partir en voyage au Soudan, un pays générateur de craintes bien plus que d’images de la destination rêvées pour une balade, et pourtant. Le Soudan n’offre certes pas les joyaux architecturaux de l’Égypte voisine, mais on y retrouve tout de même des ruines datant de la même époque.

Je suis arrivé au Soudan par l’Égypte, et m’y suis déplacé en suivant le Nil de Wadi Halfa à Khartoum. Vous trouverez un premier aperçu de ce voyage ainsi que la carte de mon itinéraire de 3 semaines au Soudan par ici. Ces quelques semaines passées furent reposantes comme rarement. Se déplacer au Soudan, tout du moins le long du Nil, est rapide et relativement confortable. Et les Soudanais sont tellement doux à l’encontre des touristes qu’on en rentre 100 % zen. Le concept d’arnaquer le voyageur est pour le moment ici pour ainsi dire inexistant.

Quant à la sécurité, il n’y a pas de soucis à se faire dans la partie nord du pays, le long du Nil entre Wadi Halfa et Khartoum. Beaucoup de monde confond le Soudan et le Soudan du Sud, qui sont depuis 2011 deux pays distincts. Alors que le Soudan du Sud connaît en effet la guerre civile, le Soudan dans sa partie nord ne présente pas de danger. La carte de conseils aux voyageurs fournie par les Britanniques est verte pour toute cette région.

Un chaï au Soudan ?

  • Quand visiter le Soudan : la pluie est rarement un problème au Soudan. Il ne pleut jamais dans le nord du pays et même Khartoum n’a droit qu’à un peu de pluie en juillet-août. Par contre, à moins d’être accro aux 40 °C voir plus, mieux vaut visiter le Soudan entre novembre et mars. Il y fera déjà bien assez chaud. Voir cette fiche du climat à Khartoum et Dongola plus au nord.
  • : l’accueil, l’accueil et encore l’accueil. Les Soudanais sont d’une douceur et d’une chaleur rare vis-à-vis des touristes de passage. Accessoirement, les pyramides de Méroé valent aussi franchement le détour.
  • : si vous aimez voyager avec un certain niveau de confort, il ne sera le plus souvent pas possible de le trouver, sauf à Khartoum, aux pyramides de Méroé et à Karima.

Articles Soudan