Tadjikistan

À partir du moment où j’ai vu ces montagnes du Pamir un peu au nord de mon Pakistan adoré sur une carte, la question n’était plus de savoir si j’allais aller au Tadjikistan, mais quand ? On y trouvait même un substitut à la Karakoram Highway, à savoir la Pamir Highway. Une route de haute montagne qui traverse des étendues très peu peuplées, voilà qui achevait le tableau.

Ce voyage dans le Pamir compte sans conteste parmi mes meilleurs, tant et si bien que j’ai renommé cette région du monde le Kiffistan ! Vous trouverez ici une entrée en matière ainsi que mon itinéraire de 4 semaines au Tadjikistan.

Mon meilleur souvenir de ce voyage sera peut-être Langar, au bout de la vallée de Wakhan, mais mes quelques jours passés avec la famille d’Amir dans le petit village de Geisev sont également gravés à jamais dans ma mémoire. Un véritable havre de paix, ce village.

Un billet avec son lot d’informations pratiques clôturera la série, mais il va falloir patienter encore un peu.

Un chaï au Tadjikistan ?

  • Quand visiter le Tadjikistan : juin à septembre est la meilleure période pour la région du Pamir. La Pamir Highway est en théorie ouverte toute l’année, mais en pratique, trouver des transports à partager sera beaucoup plus difficile en dehors de ces 4 mois. Voir cette fiche du climat à Khorog et Murghab pour la région du Pamir.
  • : des paysages de montagnes à comparer au nord du Pakistan ou encore au Ladakh, très minéral, des populations le plus souvent très accueillantes, peu de touristes des auberges où on se sent généralement chez soi.
  • : quelques mots de russe sont les bienvenus, car quasiment personne ne parle anglais, devoir être patient pour les transports dans le Pamir, la région est peu peuplée donc la demande en transport y est faible.

Articles Tadjikistan