Bangladesh

Le Bangladesh n’était pas au programme initial de mon année sabbatique. Après l’Inde, je devais aller au Népal, mais voilà, le séjour au Pakistan et en Inde s’étant prolongé, et mi-novembre, c’est l’hiver au Népal. Et puis le Bangladesh avait piqué ma curiosité. Pour ainsi dire aucun touriste n’y allait, pourquoi ? Pas de danger particulier, mais le pays n’était désespérément pas à la mode. Il ne l’est pas davantage aujourd’hui, tant s’en faut.

Venant de Calcutta, ça sera un voyage de 3 semaines qui me mènera à Khulna, Dacca, Chandpur, Rangamati, Chittagong, Srimangal, Dacca, Rajshahi puis Jessor avant de retourner à Calcutta.

Ce ne fût pas toujours de tout repos, mais j’ai adoré. Pour le coup, on sort vraiment des chemins touristiques. Un peuple accueillant (je serai même invité à un mariage), une belle expérience.

Un chaï au Bangladesh ?

  • Quand visiter le Bangladesh : comme pour l’Inde, la meilleure saison s’étend de novembre à mars. Une fois avril, les températures montent ainsi que l’humidité jusqu’à la mousson de juin à septembre. Voir cette fiche du climat à Dacca.
  • : du vert, de l’eau, beaucoup de nature bien que le pays soit surpeuplé, les plantations de thé de Srimangal, pas de touristes donc les arnaques à touristes inexistantes.
  • : le pays est très peu touristique et les Bangladeshis très curieux, ce qui peut créer une certaine pression, un intérêt permanent auquel nous ne sommes pas habitués ; la pollution à Dacca ; attention en périodes électorales, la situation peut être alors très tendue et très volatile.

Articles Bangladesh