Birmanie

Quand je suis allé en Birmanie en 2000, à une époque où bien peu de monde y allait. Y aller ne représentait pas la moindre difficulté, mais le pays était très refermé sur lui-même, sous le joug d’une dictature militaire. Les Birmans n’en étaient pas moins accueillants, mais au détour d’une discussion pointaient parfois des récits de situations assez dramatiques.

Aujourd’hui, tout a changé, enfin non, tout n’a pas changé. Certes, le pays s’est ouvert et semble être sur la bonne voie, mais tout ne change pas ainsi du jour au lendemain. Par contre, le nombre de touristes a lui explosé.

J’avais suivi un itinéraire de 4 semaines assez classique Rangoun, Bago, Kalaw, Nyaungshwe (lac Inle), Hsipaw, Mandalay, Nyang U (Bagan) puis retour à Rangoun.

Un chaï en Birmanie ?

  • Quand visiter la Birmanie : la saison sèche s’étend de novembre à avril. Les températures commencent à monter fortement mi-mars jusqu’à l’arrivée de la mousson en mai/juin. Voir cette fiche du climat à Rangoun et à Mandalay.
  • : Bagan compte sans conteste parmi les coins les plus fascinants de la planète, les Birmans sont le plus souvent à la fois doux et discrets, rarement de stress ici.
  • : avec l’explosion de nombre de visiteurs, l’offre n’a clairement pas suivi la demande, rendant aujourd’hui le pays plus cher que ses voisins.

Article Birmanie