Cambodge

Mon année sabbatique approchait de la fin quand je suis arrivé au Cambodge. J’avais été surpris par le nombre de touristes à Angkor, mais rétrospectivement, c’est assez drôle. En 2000, 125 000 touristes avaient visité le site, en 2015, ils étaient 2,1 millions !

Forcément, une telle affluence fait qu’il faut maintenant être un peu créatif pour éviter le gros des foules. Voyager un peu hors-saison est une option, mais s’éloigner à vélo des temples les plus populaires est une autre solution. Le site d’Angkor est vaste, très vaste.

J’avais suivi un itinéraire de 3 semaines entre Siem Reap (arrivée depuis la frontière thaïlandaise), Battambang, Phnom Penh, Kampot, Sihanoukville et Koh Kong avant de retourner en Thaïlande pour me diriger ensuite vers le Laos (il n’était pas possible en 2000 de passer directement vers le Laos, frontière fermée aux étrangers).

Un chaï au Cambodge ?

  • Quand visiter le Cambodge : la saison sèche va de novembre à avril. Les températures montent en mars jusqu’à l’arrivée de la mousson aux environs du mois de mai. Voir cette fiche du climat à Phnom Penh et à Siem Reap.
  • : Angkor bien sûr est la raison numéro un qui pousse bien du monde à visiter le Cambodge.
  • : l’affluence en haute saison à Angkor, en particulier au temple d’Angkor Wat, peut en décevoir certains.

Article Cambodge