Pakistan

Il est des pays dont on n’attend rien et qui seront finalement une révélation. Le Pakistan fut de ceux-là. Au départ, ce pays ne m’intéressait pas vraiment. Pourquoi est-ce que j’y mettais les pieds ? Simplement, ayant décidé durant ce voyage au long cours de ne pas prendre l’avion, entre l’Iran et l’Inde, il y avait le Pakistan.

Je comptais traverser le pays en 2-3 semaines, j’y resterai 2 mois ! Des paysages à tomber dans la vallée de Hunza, des habitants accueillants et chaleureux comme on ne l’imagine même pas, une sorte de paradis pour backpacker un peu fatigué.

Au retour de ce voyage d’une année, quand on me demandait « c’était où le meilleur moment du voyage », je répondais sans aucune hésitation au Pakistan. C’est d’ailleurs ça qui m’a poussé à aller plus récemment dans d’autres montagnes un peu plus au nord, dans le Pamir au Tadjikistan.

Tout ça pour dire qu’à trop diriger son instinct vers les « grands classiques » du voyage, on passe parfois à côté de véritables trésors. Je développe cette idée dans mon billet sur le choix d’un itinéraire de tour du monde.

Mais ça, c’était un 2000, une autre époque. Peut-on raisonnablement aller au Pakistan en tant que touriste aujourd’hui ? Je n’ai pas d’informations fiables et à jour à ce sujet, donc se renseigner très sérieusement sur les régions où il est raisonnable d’aller et celles où ça ne l’est plus du tout.

Un chaï au Pakistan ?

  • Quand visiter le Pakistan : la saison sèche et pas trop chaude va de décembre à mars. Entre avril et juin, les températures grimpent jusqu’à atteindre et dépasser les 40 °C. Dans les montagnes au nord du pays, ni surchauffe ni mousson. Voir cette fiche du climat à Lahore et à Karimabad (vallée de Hunza).
  • : des paysages de montagnes juste dingues dans le nord du pays et des habitants adorables.
  • : clairement, le problème aujourd’hui au Pakistan, c’est la sécurité.

Articles Pakistan