Iran

L’Iran, on m’en avait parlé en ayant de cesse de me vanter l’accueil des Iraniens. On était encore bien en deçà de la vérité. Non seulement, Iran de rime pas avec Satan, mais c’est, je pense, un pays qu’il est urgent de visiter.

La levée progressive des sanctions suite aux accords sur le nucléaire iranien risque fort de remettre plus que jamais le pays sur la carte touristique. Il pourrait fort bien suivre à ce propos la Birmanie où, l’offre ne suivant pas la demande, les prix ont flambé. Alors courez, courez, courez ;-)

L’Iran fait encore peur à beaucoup de monde, mais à tort, car c’est un pays sûr, hormis la frontière est avec l’Afghanistan et le Pakistan où il convient d’être très prudent. Mais rien à craindre en suivant les itinéraires touristiques classiques.

Pour ma part, arrivant de Turquie pour aller ensuite au Pakistan, j’avais suivi un itinéraire d’un mois assez classique : Tabriz, Zanjan, Hamadan, Téhéran, Kashan, Ispahan, Chiraz, Yazd, Kerman et Bam. Mention spéciale pour la vieille ville de Yazd qui fut sans doute ma préférée.

Un chaï en Iran ?

  • Quand visiter l’Iran : avril à juin et septembre à octobre sont les meilleures périodes. Les étés peuvent être très chaud en Iran et les hivers, c’est plutôt glagla, à part sur la côte du golf persique. Voir cette fiche du climat à Téhéran et Ispahan.
  • : un patrimoine assez exceptionnel, mais ce qui est le plus chérissable en Iran, c’est l’accueil incroyable des Iraniens, c’en est même gênant parfois, un tel décalage par rapport à nos coutumes.
  • : en dehors de leur patrimoine historique, des villes comme Ispahan et Chiraz peuvent s’avérer un peu décevantes, des avenues, du béton…

Articles Iran

Iran, ex-ambassade des Etats-Unis

Et si Iran ne rimait pas avec Satan

En plus d'un accueil exceptionnel, l'Iran avec Ispahan, Persépolis et Yazd réserve au visiteur un autre visage que celui d'un pays soi-disant dangereux.

Iran, Ispahan, place Naghsh-e Jahan

Welcome into Iran

La passage de la frontière iranienne est l'occasion de tester l'hospitalité incroyable des iraniens.