Pano 360 : Sur le pont supérieur d’un roulier

L’heure est venue de marquer une petite pause dans le déroulé de mes journées à bord du Grande Lagos, mon roulier à moi. À lire mes précédant billets sur ce voyage, je ne doute pas une seconde que vous avez été subjugué (oui oui, l’autodérision n’a pas prévu de disparaître par ici en 2016) à un point tel qu’une seule idée vous obsède maintenant, partir vous aussi en cargo. Seulement voilà, là tout de suite maintenant, vous ne pouvez pas. Il paraît que vous avez piscine (ou poney). Mais évidemment, j’ai pensé à tout et je vous emmène à bord en mode plus vrai que si vous y étiez, en mode panoramique à 360°, ou visite virtuelle (choisissez votre camp), sous l’œil vigilant du capitaine.

Mais avant de poursuivre,  laissez-moi tout de même chères lectrices et chers lecteurs vous souhaiter une très bonne année 2016. Ne laissez pas les oiseaux de mauvais augure vous couler. Pour garder la tête hors de l’eau, prenez une bouée et souriez. Avec ça, vous êtes paré. Et permettez-moi de vous suggérer une bonne résolution pour cette nouvelle année. En 2016, vous allez ranger au placard ces histoires d’avoir piscine ou poney. Faites vivre votre langue, dorénavant, l’excuse consacrée sera : « désolé, j’peux pas, j’ai cargo » 😉

J’peux pas, j’ai cargo

Cet intermède passé, vous voilà donc maintenant avec moi sur le pont supérieur du Grande Lagos. Admirez la vue et faisons ensemble un petit tour du propriétaire. Le Grande Lagos étant un roulier, forcément, il y a beaucoup de voitures. Des voitures qui en ont fini de leur première vie en Europe et s’apprêtent à en vivre une seconde en Afrique. Face à vous, à tribord, le premier canot de sauvetage. À sa droite, les cheminées d’échappement. Si on poursuit la visite en tournant le panoramique vers la droite, on aperçoit des cubes blancs vers le fond du navire. Ce sont les sorties d’air ventilé du cargo. Puis vient le second canot de sauv(et)age à bâbord, et enfin divers équipement électroniques (antenne du téléphone satellite, anémomètre, antenne radio… etc) ainsi qu’une partie de la passerelle de commandement qui déborde sur la gauche. En contrebas, la coursive qui mène aux pièces à vivre (cabines, salles de restauration, cuisine… etc).

Toute la partie avant du navire, au-delà de la passerelle de navigation, n’est pas visible d’ici, mais ça offre tout de même un point de vue assez sympa, vous ne trouvez pas ? Mais je suis quasi sûr que vos yeux perçants ont repéré un objet mystérieux. Avouez-moi tout, avec un peu de chance, je pourrai même peut-être, qui sait, lever le mystère. Et si vaille que vaille, pour n’avez par cargo, c’est peut-être juste parce que vous avez roulier !

PS : Les voitures au premier plan n’ont pas été customisées pour leur futur propriétaire béninois. C’est juste le montage du panoramique qui s’est accordé quelques extravagances !

Pour profiter pleinement du panorama, cliquez sur l'icône plein écran (4 flèches) et déplacez-vous avec la souris tout en maintenant le bouton gauche enfoncé.

Laurent

À propos de Laurent

Attiré par les destinations moins courues, en recherche perpétuelle du Kiffistan, je partage ici ma passion du voyage. J'essaye désespérément de me prendre très au sérieux, mais à ce jour, c'est un échec cuisant. Pour en savoir plus sur ce blog et sur moi, c'est par ici.

Une dose régulière de One Chaï ?

Comme les 1331 abonnés, reçois 2 fois par mois les nouveaux articles par mail.

Des récits drôles et enjoués, garanti 0 spam et tu désertes quand tu veux !