Vadodara, la porte d’entrée vers les mosquées de Champaner

On ne vient pas vraiment à Vadodara dans le Gujarat pour ses charmes et autres splendeurs, même si cette ville indienne n’a rien de déplaisant au demeurant. Connue également sous le nom de Baroda, elle a la particularité d’être relativement calme et ordonnée, malgré ses 1,6 million d’habitants. Une ville indienne qui n’aurait pas été gagnée par le tohu-bohu et la fièvre d’une circulation dantesque, c’est assurément une curiosité en soi.

En fait, si on vient ici, c’est certainement pour visiter Champaner et Pavagadh, des sites classés par l’UNESCO, excusez du peu. Alors viendra ou viendra pas ?

Vadodara ne serait pas intéressante ? Cette ville est assez étrange en fait, et ce d’autant plus que je loge dans un quartier assez bourgeois. Tout y est calme et propre. Si l’on m’avait téléporté en ce lieu sans le moindre indice quant à ma destination, je serais sans doute bien en peine de deviner que je me trouve en Inde. Non vraiment, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ici.

C’en est presque ennuyeux ce calme. Nul doute que si j’y résidais, j’apprécierais cette quiétude. Parce que oui, les grandes villes indiennes, au quotidien, c’est tout autant fascinant qu’épuisant. Mais voilà, en voyage, j’aime ce côté bordélique de l’Inde. Ça fait même un peu partie du cahier des charges.

Mais si Vadodara ne déplace pas forcément les foules, qu’à cela ne tienne, poursuivons. Après avoir été bercé à bord d’un bus à la conduite on ne peut plus indienne, me voici à Champaner. Le chauffeur du bus a même failli en venir aux mains avec un taxi qui, à ses dires, conduisait encore plus mal que lui. Que voulez-vous, il est des aptitudes en Inde qui semblent ne pas vouloir être bornées, no limit.

Les mosquées de Champaner

Aujourd’hui, Champaner n’est plus qu’un petit village paisible du Gujarat. Mais au XVIe siècle, ce fut durant près de cinquante ans la capitale du sultanat du Gujarat avant que celle-ci ne retourne à Ahmedabad. À en juger par l’héritage archéologique, cette période, bien que relativement brève, a dû connaître un faste assez incroyable.

C’est ainsi qu’au détour d’une rue paisible ou même d’un champ, il n’est pas rare de tomber sur une splendide mosquée. Des bâtisses plus modestes ne restent plus que quelques pans de murs au milieu des herbes folles. Le contraste entre les maisons des habitants du village et ces mosquées est assez incongru. C’est même pour tout dire un des charmes de Champaner.

Jama Masjid Champaner

Champaner

Mosquée Champaner

Mosquée Champaner

Panoramique à 360°

Capter cette vue panoramique de la Jama Masjid de Champaner ne fut pas aussi simple que prévu. Les touristes occidentaux sont ici assez rares, ce qui veut dire que les touristes indiens, toujours avides de se faire tirer le portrait avec un blanc-bec, n’avaient d’yeux que pour moi !

Pour profiter pleinement du panoramique 360°, passez un mode plein écran

La colline de Pavagadh

En Inde, le mélange des genres entre islam et hindouisme fait un peu partie de l’ADN du pays. Aussi, au sommet de la colline de Pavagadh, dominant toutes ces mosquées, on trouve un temple hindou.

Honnêtement, les deux sites se doivent d’être visités, sauf que mon incapacité à décoller du lit ce matin-là un petit couac organisationnel m’a empêché de gravir la colline de Pavagadh. À moins qu’il ne s’agisse tout simplement d’une sorte d’acte manqué. Un fournisseur d’excuse pour revenir un jour. Mais a-t-on réellement besoin d’une excuse pour retourner en Inde ?

Only in India

Toutes ces vieilles pierres, c’est bien joli, mais l’Inde, c’est également des Indiens, beaucoup d’Indiens même. Et c’est ainsi qu’au détour d’un minaret, je suis tombé sur trois jeunes qui m’ont de suite paru très doués pour la scène. Aussi, ce jour-là, je décidai de me lancer dans la production musicale indienne avec un boys band à nul autre pareil, les One Chaï Pistols.

Boys band
Un boys band des plus prometteur, à n’en pas douter.

Infos pratiques

Aller à Vadodara

La ville est très bien desservie avec des bus toutes les heures depuis Ahmedabad (2 h de trajet). Il est également possible de prendre un des très nombreux trains, mais compte tenu de la proximité, le bus qui ne nécessite pas de réservation est sans doute plus simple.

Pour ma part, venant de Palitana, j’ai dû prendre tout d’abord un bus pour Bhavnagar avant de changer dans cette gare pour un bus pour Vadodara (5 h de trajet avec des bus toutes les heures).

Depuis Mumbai, Vadodara est à 9 h de bus. Il est donc sans doute préférable de privilégier le train dont certains prennent à peine plus de 5 h.

De Vadodara à Champaner : des bus partent toutes les demi-heures de la gare routière de Vadodara. Compter 1 h 30 de trajet.

Une dose régulière de One Chaï ?

Comme les 1536 abonnés, reçois 2 fois par mois les nouveaux articles par mail.

Des récits drôles et enjoués, garanti 0 spam et tu désertes quand tu veux !


J'ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site.

Laurent

À propos de Laurent

Attiré par les destinations moins courues, en recherche perpétuelle du Kiffistan, je partage ici ma passion du voyage. J'essaye désespérément de me prendre très au sérieux, mais à ce jour, c'est un échec cuisant. Tu en sauras plus sur ce blog et sur moi dans l'à propos.